>@EIB
©EIB

La BEI a participé au Forum économique de Karpacz en Pologne (du 7 au 9 septembre) pour débattre de la question de l’après-pandémie avec des experts, des représentants d’entreprises et des décideurs issus des milieux politique, économique et universitaire polonais.

La crise liée au COVID-19 n’est pas encore terminée et nous devons continuer à mettre en œuvre les mesures et les politiques que nous avons élaborées il y a un an pour soutenir nos sociétés et nos économies. Les vaccins nous donnent cependant l’espoir que nous pouvons avancer progressivement.

Teresa Czerwińska, vice-présidente de la BEI, a souligné que l’Europe et la Pologne devraient prendre des mesures en faveur du climat, d’un environnement durable ainsi que de la transformation numérique de l’économie, qui s’inscrit dans une dynamique plus générale en faveur de l’innovation. Le terme « double transition écologique et numérique » est souvent utilisé pour désigner cette approche.

Grzegorz Rabsztyn, directeur du bureau de la BEI en Pologne, a expliqué que la Banque a déployé plus de 1 milliard d’EUR de financements en 2020 à l’appui de projets liés à l’innovation, notamment pour des entreprises médicales telles que Scope Fluidics et des sociétés d’électromobilité comme LG Chem et Umicore.

La double transition écologique et numérique

Le pacte vert pour l’Europe vise à rendre l’Europe neutre sur le plan climatique à l’horizon 2050. La BEI fait partie de la solution grâce à sa Feuille de route de la banque du climat, dans le cadre de laquelle elle s’engage à consacrer au moins 50 % de ses financements à l’action en faveur du climat et à la durabilité environnementale et à aligner ses activités sur l’accord de Paris.

En ce qui concerne la transformation numérique, il ne suffit pas de mettre en œuvre des services en ligne. Il s’agit de changer et d’adapter notre façon de travailler, de bouger, de produire et d’apprendre. L’innovation dans son ensemble profite à des secteurs entiers.

La révolution numérique et le passage à une économie verte et neutre en carbone sont étroitement liés en Pologne et y jouent donc un rôle particulièrement important. Pour transformer son système énergétique, qui dépend encore des combustibles fossiles, la Pologne devra investir énormément dans l’innovation, de manière à pouvoir décarboner de manière efficace et équitable, soutenir les énergies renouvelables, et imaginer et adopter des solutions d’efficacité énergétique pour notre mode de vie.

Le Groupe BEI, à savoir la BEI et sa filiale le Fonds européen d'investissement, est prêt à intensifier son soutien aux entreprises et institutions publiques et privées qui se lanceront dans une transformation verte, numérique et inclusive. « Nous devons faire cet effort dès maintenant pour rendre nos sociétés plus prospères et plus résilientes aux chocs futurs », a déclaré Teresa Czerwińska.

Plus d’informations sur l’activité de la BEI en Pologne