RechercheFr menuClientConnect
Recherche
Résultats
5 premiers résultats de la rechercheVoir tous les résultats Recherche avancée
Recherches les plus fréquentes
Pages les plus visitées

    Le Groupe BEI a créé l’EGF, doté de 25 milliards d’euros, en réponse à la pandémie de COVID-19. Ce fonds de garantie permet au Groupe BEI – en partenariat avec des bailleurs de fonds locaux et des institutions nationales de promotion économique – d’intensifier son soutien aux petites et moyennes entreprises (PME) et autres acteurs de l’économie réelle en mobilisant jusqu’à 200 milliards d’euros, en plus du dispositif de soutien déjà annoncé.

    L’EGF est désormais opérationnel, les États membres de l’UE représentant au moins 60 % du capital de la BEI ayant apporté des garanties.

    En mai 2021, l’EGF a déjà approuvé 11,7 milliards d’EUR, soit près de la moitié du montant ciblé pour 2021, à l’appui des entreprises européennes aux prises avec les retombées économiques de la pandémie de COVID-19. Les initiatives financées à ce jour devraient générer 93,9 milliards d’EUR de financements en faveur de l’économie de l’UE. En savoir plus

    S’exprimant à ce sujet, Werner Hoyer, président de la BEI, a déclaré : « Le Groupe BEI a été l’un des premiers à œuvrer pour faire en sorte que l’Europe aide les entreprises et les citoyens à faire face aux conséquences économiques de la crise du COVID-19. Notre principale action avec l’EGF consiste à soutenir les entreprises de l’UE et à leur fournir les financements dont elles ont besoin pour survivre à la pandémie. » « Ces chiffres montrent que la réponse de l’Europe change réellement la donne en un temps record. « Ils viennent s’ajouter au bilan du Groupe BEI en matière de financement d’activités de recherche-développement consacrées aux traitements et aux vaccins, qui, aujourd’hui, nous permettent de voir la lumière au bout du tunnel ».


    Dernières actualités EIB approves EUR 4.1 billion financing for renewable energy, clean transport, COVID recovery, social housing and education


    Le Groupe BEI a également proposé un dispositif de financement qui servira à la mise en place de prêts-relais, de suspensions de remboursement de crédits et d’autres mesures destinées à alléger les contraintes en matière de liquidités et de fonds de roulement pour les PME et les ETI.  Le Groupe BEI – et notamment le Fonds européen d’investissement (FEI), qui est spécialisé dans le soutien aux PME – travaillera avec des intermédiaires financiers dans les États membres et en partenariat avec des banques nationales de promotion économique.

    Le dispositif de financement proposé comprend les éléments suivants :

    • des programmes de garantie spécifiques pour les banques s’appuyant sur des programmes existants pour permettre un déploiement immédiat.  Une tranche de garantie de 1 milliard d’euros permettra de mobiliser jusqu’à 8 milliards d’euros de financements à l’appui des PME ;
    • des lignes de liquidités spécifiques pour les banques, destinées à soutenir davantage les fonds de roulement des PME et des ETI, représentant 10 milliards d’euros ;
    • des programmes spécifiques d’acquisition de titres adossés à des actifs pour permettre aux banques de transférer le risque sur des portefeuilles de prêts destinés à des PME, avec à la clé la mobilisation de 10 milliards d’euros supplémentaires.

    Toutes ces mesures peuvent être mises en œuvre rapidement afin d’atténuer le manque de liquidités, et elles le seront, autant que possible, en partenariat avec des banques nationales de promotion économique.

    Le Groupe BEI a dégagé 6 milliards d’euros pour des investissements dans le secteur de la santé. Ce concours servira à soutenir des infrastructures médicales, des activités de recherche supplémentaires ou d’autres financements liés aux vaccins et aux traitements. Étant donné que le Groupe BEI ne financera ou ne garantira ces projets qu’en partie, il est attendu que ces 6 milliards d’euros permettent de mobiliser des investissements d’un montant encore supérieur.

    D’autres ressources pourraient servir à soutenir des infrastructures de santé, des activités de recherche supplémentaires ou le financement de vaccins et de traitements. Nous nous efforçons aussi de dégager 5 milliards d’euros supplémentaires pour soutenir des pays partout dans le monde dans la lutte contre le coronavirus, tant pour appuyer des infrastructures de santé que pour maintenir l’accès aux financements pour les PME touchées.

    Le Groupe BEI a livré les détails d’une réponse globale à la pandémie de coronavirus en dehors de l’UE, qui lui permettra de fournir jusqu’à 6,54 milliards d’euros au cours des prochains mois. S’inscrivant dans le cadre de la réponse apportée par l’équipe d’Europe (« Team Europe »), ce financement repose sur des garanties provenant du budget de l’UE. Il permettra de renforcer des investissements urgents dans le domaine de la santé et d’accélérer le soutien apporté de longue date aux investissements du secteur privé, qui traduit les besoins en matière de financement dans plus d’une centaine de pays dans le monde.

    Le Groupe BEI mettra également à disposition 1,7 milliard d’euros pour soutenir la reprise économique et sociale dans les Balkans occidentaux à la suite de la pandémie de COVID-19, dans le cadre d’un dispositif de soutien financier de 3,3 milliards d’euros destiné à la région, annoncé le 29 avril par la Commission européenne.

    Objet d’une procédure accélérée, l’aide immédiate contribuera à maintenir les emplois et les moyens de subsistance dans des secteurs parmi les plus menacés par les conséquences économiques et sociales du coronavirus. Elle sera suivie, le cas échéant, de nouveaux financements à long terme en faveur du secteur de la santé et des entreprises.


    Dernières actualités :


    En outre, nous intensifions notre collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) afin d’augmenter les investissements en faveur de la santé publique, de la fourniture d’équipements essentiels, de la formation et de l’hygiène dans les pays les plus vulnérables à la pandémie de COVID-19. Ce nouveau partenariat aidera à renforcer la résilience et ainsi à réduire l’impact sanitaire et social de futures urgences de santé.

    Team Europe contribue également à hauteur de 500 millions d’EUR à l’initiative COVAX pour fournir un milliard de doses de vaccin contre le COVID-19 à 92 pays à revenu faible et intermédiaire en Afrique, en Asie, dans les Caraïbes et dans le Pacifique.

    La Banque participe également à la conférence mondiale d’appel aux dons organisée à l’initiative de l’Union européenne et apporte une contribution de 4,9 milliards d’euros en partenariat avec la Commission européenne pour mettre un terme à la pandémie.

    Notre soutien en bref :

    • un financement accéléré et une assistance technique ciblée pour des partenaires dans une centaine de pays dans le cadre des mesures prévues par Team Europe ;
    • un soutien à court terme aux investissements des entreprises et dans le domaine sanitaire en Afrique, dans les pays du voisinage oriental et méridional, dans les Balkans occidentaux, en Asie et en Amérique latine ;
    • un appui renforcé aux entreprises touchées par la pandémie.

    La Rockefeller Foundation et la BEI ont annoncé la mise en place d’une alliance mondiale visant à fournir une énergie durable à un milliard de personnes d’ici 2030. En savoir plus

    Publications à la une

    À découvrir

    En tant que banque de l’UE, la BEI soutient des projets qui visent à assurer un accès universel à des services de santé de haute qualité et abordables. Découvrez certains de ces projets et leur impact.

    Est-ce que cela change tout ?

    Nos vies ont changé avec la crise du coronavirus. Mais quels sont les aspects de notre vie qui seront modifiés à jamais ? Nos experts s’intéressent aux conséquences de la crise du coronavirus dans des domaines tels que l’éducation, la transition numérique, la mobilité urbaine ou encore la médecine.