RechercheFr menuClientConnect
Recherche
Résultats
5 premiers résultats de la rechercheVoir tous les résultats Recherche avancée
Recherches les plus fréquentes
Pages les plus visitées
    corporate_banner_fr

    Transformer les déchets en ressources de valeur pour les habitants de Sofia

    Transformer les déchets en ressources de valeur pour les habitants de Sofia

      •  Afficher en:
      • de
      • en
      • fr
    • Disponible en: de en fr

    La Bulgarie met petit à petit son système de gestion des déchets en conformité avec les meilleures pratiques. En fournissant une assistance technique et un prêt de 33 millions d’EUR, la Banque européenne d'investissement a aidé la capitale bulgare, Sofia, à mettre en place un système intégré de gestion des déchets qui transforme les déchets en une source d'énergie.

    Avant 2010, la ville de Sofia enfouissait ses déchets et stockait tous ses déchets solides, ce qui entraînait la perte de ressources et d'énergie précieuses et causait des désagréments aux résidents. Pour s'attaquer à ce problème, la ville de Sofia a utilisé un prêt BEI pour financer une série d'installations municipales de traitement des déchets capables de traiter environ 500 000 tonnes de déchets municipaux chaque année.

    Grâce à ce nouveau système intégré de gestion des déchets, Sofia transforme désormais ses déchets en source d'énergie. Aujourd'hui, près de 60 % des déchets de Sofia sont compostés, recyclés ou valorisés. En détournant les matériaux biodégradables des décharges, ces installations contribuent à limiter les émissions de gaz à effet de serre qui participent aux changements climatiques. En outre, le système de gestion des déchets permet de réinjecter des matériaux de valeur dans l'économie. Il favorise ainsi l'économie circulaire, encourage les économies d'énergie et réduit la production de gaz à effet de serre de l'industrie minière. Ce nouveau système devrait également créer un total de 150 emplois pour des ingénieurs, des biologistes, des spécialistes de l'énergie et des experts de la finance et de la logistique.

    « La BEI a joué un rôle important dans la modernisation des infrastructures d'assainissement de Sofia, non seulement par son soutien financier mais aussi par les nombreux conseils techniques qu'elle a fournis. La municipalité de Sofia remercie vivement la BEI de son implication et espère poursuivre cette collaboration dans le cadre de futurs projets dans ce secteur », explique Maria Boyadjiiska, maire adjointe de Sofia.

    Du déchet au compost

    Une usine de compostage, opérationnelle depuis mars 2014, a la capacité de traiter environ 20 000 tonnes par an de déchets biodégradables provenant de parcs et de jardins. Ces déchets sont ensuite transformés en compost de bonne qualité qui est ensuite vendu aux exploitants agricoles et aux résidents. Une partie du compost, 10 kg au maximum, est également donnée gratuitement aux résidents de Sofia pour qu'ils l'utilisent dans leur jardin. Cette mesure a été accueillie avec enthousiasme.

    Lorsque l'installation aura atteint sa capacité maximum, elle produira 13 000 tonnes de compost et 30 tonnes de sulfate d'ammonium, un engrais très utilisé. Retourner l'azote, le phosphate (considéré comme une ressource rare et limitée) et d'autres minéraux au sol contribue à maintenir un environnement sain.



    Du déchet à l'énergie

    Une installation de digestion anaérobie opérationnelle depuis janvier 2014 traite quelque 24 000 tonnes de déchets de cuisine et de table collectés séparément. Ces déchets sont ensuite transformés en énergie, elle-même utilisée pour une consommation propre et vendue au réseau. Au maximum de sa capacité, l'usine produira plus de 855 KW/h d'électricité.



    Une deuxième vie pour les matériaux recyclables

    Afin de collecter les matériaux recyclables, deux quartiers – Kupel et Kremikovtsi – ont mis en place un système de collecte séparée des déchets. Grâce à une campagne de sensibilisation bien préparée, les résidents ont joué le jeu du tri des déchets. En 2014, quelque 64 tonnes de papier et de carton, 73 tonnes de plastique et de métaux et 82 tonnes de verre ont été récupérées et connaîtront une deuxième vie dans l'économie. Dans un avenir proche, la ville compte généraliser ce dispositif de collecte séparée à d'autres quartiers.

    En outre, d'ici à la fin de 2015, une unité de traitement mécanique et biologique, actuellement en construction, traitera les déchets en mélange, qu'elle séparera en plusieurs types : compost, matériaux recyclables et carburants de substitution. Cette unité sera l'une des plus grandes en Europe, avec une capacité de traitement de 410 000 tonnes de déchets par an. Grâce à elle, 40 000 tonnes de matériaux recyclables seront collectées et réintroduites dans l'économie globale. En outre, l'unité de traitement mécanique et biologique produira du carburant qui sera utilisé pour fournir de l'électricité et du chauffage à certaines parties de la ville.




     Imprimer