>@Imedia/EIB
©Imedia/EIB

À compter du 1er janvier 2018, le président Werner Hoyer sera à la tête de la Banque européenne d’investissement (BEI) pour un nouveau mandat de six ans. Il a été reconduit à son poste ce jour par le Conseil des gouverneurs de la BEI, composé des ministres de l’économie et des finances des 28 États membres de l’UE.

Werner Hoyer a entamé son mandat de président de la banque de l’UE le 1er janvier 2012. Il est également président du Conseil d’administration de la BEI. Au cours des cinq dernières années et demie, il a supervisé la forte expansion et la transformation en profondeur de cette banque située au Luxembourg. Depuis 2012, les financements annuels accordés par le Groupe BEI sont passés de 55 milliards d’EUR à 84 milliards d’EUR. Les investissements appuyés chaque année par ces financements ont quant à eux augmenté de 169 milliards d’EUR à 287 milliards d’EUR sur la même période.

Cette augmentation de l’activité est en partie attribuable au Plan d'investissement pour l'Europe, aussi appelé plan Juncker. Fruit d’une coopération étroite entre Jean-Claude Juncker et Werner Hoyer, cette initiative a, depuis son lancement, fortement contribué à la croissance et à la création d’emplois dans l’UE. Au titre du plan Juncker, le Groupe BEI a jusqu’à présent approuvé 44 milliards d’EUR de financements qui ont permis de soutenir 225 milliards d’EUR d’investissements dans l’UE.

« J’ai eu le privilège d’occuper la présidence de la banque de l’UE en des moments difficiles, où nous avons financé des milliers de projets qui ont amélioré les conditions de vie de millions de personnes. Nous avons aidé les pays de l’UE les plus sévèrement touchés par la crise de la dette de la zone euro, mis notre puissance financière au service de l’UE pour stabiliser la situation en Ukraine et commencé à remédier aux causes profondes des phénomènes migratoires en Afrique du Nord », a déclaré Werner Hoyer. « De nouveaux défis se profilent à l’horizon, en particulier celui de faire face à la perte du Royaume-Uni en tant que membre de la banque de l’UE. Mais je suis convaincu que l’ingéniosité et les compétences des 3 000 collaborateurs que compte la BEI nous permettront de trouver des solutions pour relever ces défis. Nous continuerons de mettre en œuvre les politiques de l’UE en Europe et dans le monde entier. »

Avant de rejoindre la BEI, Werner Hoyer a, pendant 25 ans, été membre du Bundestag, le Parlement allemand, sous l’étiquette FDP (parti libéral) et s’est spécialisé dans les questions de politique étrangère et de politique de sécurité, ainsi que dans les questions européennes et budgétaires. Il a en outre été ministre d’État (ministre adjoint des affaires étrangères) au sein du ministère allemand des affaires étrangères. Au cours de sa longue et prestigieuse carrière politique, il a occupé diverses fonctions, parmi lesquelles secrétaire général du FDP, chef de file du groupe parlementaire FDP et président du parti européen des libéraux, démocrates et réformateurs.

CV

Informations générales

La Banque européenne d’investissement (BEI) est la banque de l’Union européenne. Institution de financement à long terme de l’UE, elle est la seule banque ayant pour actionnaires les États membres de l’UE, dont elle représente les intérêts. Elle met à disposition des financements à long terme pour des investissements de qualité qui contribuent à la réalisation des grands objectifs de l’UE. La BEI travaille en étroite collaboration avec les autres institutions européennes pour mettre en œuvre la politique de l’UE.

Première institution financière multilatérale par le volume de ses prêts et de ses emprunts, la BEI apporte ses financements et son savoir-faire à l'appui de projets d'investissement solides et durables qui contribuent à la réalisation des grands objectifs de l’UE. Si la Banque concentre plus de 90 % de son activité en Europe, elle investit également à l’appui des politiques européennes d’action extérieure et de développement.