>@EIB
©EIB

La Banque européenne d’investissement (BEI) et Arab Bank ont signé un accord de financement de 300 millions d’EUR afin de soutenir de petites et moyennes entreprises (PME) et des entreprises de taille intermédiaire (ETI) en Jordanie, en Égypte, au Liban, au Maroc et en Cisjordanie. Cette opération relève de l’initiative « Résilience économique » (IRE) de la BEI, dont l’objectif est d’améliorer les perspectives d’une croissance plus résiliente et inclusive et de créer des possibilités d’emploi durables dans la région. Cette nouvelle ligne de crédit porte à 1,8 milliard d’EUR le montant global des financements en faveur du développement du secteur privé des pays voisins du Sud de l’UE mis à la disposition par la BEI ces deux dernières années.

Cet accord de financement représente la première ligne de crédit régionale de la BEI destinée aux petites et moyennes entreprises des pays sélectionnés. Les fonds de la BEI seront acheminés par Arab Bank à des taux abordables pour les PME de la région, ce qui favorisera la croissance économique grâce à la mobilisation et à l’accélération d’investissements privés.

Arab Bank est la première banque de Jordanie et un grand prestataire de services bancaires au Moyen Orient et en Afrique du Nord, ce qui lui permet de soutenir le développement économique et le commerce dans toute la région. Arab Bank est présente sur des marchés et des pôles financiers clés tels que Londres, Dubaï, Singapour, Genève, Paris, Francfort-sur-le-Main, Sydney et Bahreïn.

Le partenariat établi entre la BEI et Arab Bank s’appuie sur l’engagement renforcé pris par la BEI, dans le contexte de l’IRE, de soutenir le développement économique et de stimuler la croissance et la création d'emplois induites par le secteur privé dans la région. Faisant suite à la demande formulée par l’ensemble des 28 États membres de l’UE, l’IRE fait partie de la réponse que l’UE apporte aux défis posés par les déplacements forcés et les migrations dans la région, dans l’objectif principal de remédier aux causes profondes des flux migratoires. Elle vise à renforcer la résilience économique, à créer des possibilités d’emploi et à améliorer tant les conditions de vie quotidienne que l’environnement économique dans la région en favorisant les investissements dans le secteur privé et les infrastructures essentielles dans les pays voisins du Sud de l’UE et des Balkans occidentaux.

Commentaire d’Andrea Matteo Fontana, ambassadeur de l’UE auprès de la Jordanie : « L’UE soutient la Jordanie dans les efforts qu’elle déploie actuellement pour renforcer la stabilité et la résilience de son économie. Nous coopérons avec les autorités nationales, la société civile et le secteur financier pour soutenir le secteur privé et améliorer l’accès aux financements de sorte que tous les pans de la population jordanienne – y compris les femmes, les jeunes et les réfugiés – soient en mesure de choisir entre des options meilleures et plus nombreuses dans l’optique d’améliorer leur perspectives financières et professionnelles. »

Flavia Palanza, directrice chargée des opérations dans les pays voisins de l’UE à la BEI, a commenté cette opération historique en ces termes : « Nous sommes ravis d’établir ce nouveau partenariat avec Arab Bank. Notre coopération contribuera à accélérer l’apport de financements d’une importance vitale à l’appui des investissements de petites et moyennes entreprises en Jordanie, en Égypte, au Liban, au Maroc et en Cisjordanie. Les PME jouent un rôle important dans la création d'emplois, l’innovation et la croissance économique durable. En tant que banque de l’Union européenne, l’objectif de la BEI est de contribuer à bâtir des économies plus solides et résilientes qui créent des emplois. Le soutien au secteur privé dans les pays du voisinage de l’UE compte parmi les priorités de l’initiative « Résilience économique » de la Banque. »

Commentaire de Nemeh Sabbagh, PDG d’Arab Bank : « Nous sommes honorés de coopérer avec la BEI dans le cadre de cette initiative si importante, qui cadre pleinement avec les efforts constants que nous déployons pour soutenir la croissance et le développement économiques en Jordanie et dans notre région. L’appui au secteur des PME figure également parmi les grandes priorités des États de toute la région MOAN et, avec la portée géographique sans équivalent des activités d’Arab Bank dans cette partie du monde, nous sommes fiers de pouvoir contribuer à la réussite globale de ce secteur. »