>@EIB
©EIB
  • Une coopération à travers toute l’Afrique qui améliore les diagnostics médicaux et, in fine, transforme les soins de santé
  • Un partenariat pour lever les obstacles à l’investissement qui entravent la recherche sur la prévention et le traitement du paludisme
  • Un Fonds Breakthrough Energy Ventures Europe, doté de 100 millions d’EUR, pour soutenir les technologies axées sur les énergies propres

Réunis ce jour à Bruxelles, Bill Gates, coprésident de la Fondation Bill et Melinda Gates et président de Breakthrough Energy Ventures, et Werner Hoyer, président de la Banque européenne d’investissement, ont souligné les avantages d’une coopération étroite entre philanthropie et finances publiques pour investir dans le développement durable et l’action en faveur du climat. Ils ont également salué les progrès accomplis vis-à-vis de nouvelles initiatives conjointes visant à améliorer la santé et à soutenir l’innovation dans le secteur de l’énergie.

« Qu’il s’agisse d’améliorer les résultats en matière de santé et de développement à l’échelle mondiale ou de lutter contre les changements climatiques, les outils dont nous disposons aujourd’hui ne suffisent pas à relever les défis auxquels nous sommes confrontés. Il est réjouissant de voir la Banque européenne d’investissement renforcer son engagement auprès des organisations philanthropiques et du secteur privé, notamment à l’égard de la Fondation Gates et de Breakthrough Energy Ventures, en vue d’accélérer les avancées dans ces domaines. Ces partenariats contribueront à accroître les investissements dans le capital humain, à réduire les inégalités dans le monde et à jeter les bases d’une prospérité durable », a déclaré Bill Gates.

« La Banque européenne d’investissement se félicite de l’occasion qui lui est donnée de collaborer avec la Fondation Gates pour conjuguer leurs compétences respectives en matière de développement, de climat et de finances. La coopération entre la BEI et la Fondation Bill et Melinda Gates permettra d’améliorer l’accès à des examens médicaux fiables dans toute l’Afrique et d’intensifier la recherche sur le traitement du paludisme, tandis que le partenariat avec Breakthrough Energy Ventures accélérera le déploiement de nouvelles technologies pour remplacer la production d’énergie recourant largement aux combustibles fossiles. Nous nous réjouissons à l’idée de renforcer notre partenariat pour soutenir des technologies innovantes dans le cadre de l’action pour le climat et contribuer au traitement de maladies infectieuses, ainsi que d’élargir la portée de nos engagements communs dans les années à venir », a conclu Werner Hoyer, président de la Banque européenne d’investissement.

Bill Gates et le président Hoyer ont évoqué trois nouvelles initiatives de financement qui s’attaquent aux inégalités, contribuent au développement durable et soutiennent l’action en faveur du climat. Ils ont également abordé les discussions avec les ministres européens des finances pour accroître le soutien de la BEI au financement du développement. Enfin, ils ont parlé de l’intention qu’avait la BEI de doubler ses financements à l’appui de l’action pour le climat et de la viabilité environnementale.

Améliorer les diagnostics médicaux en Afrique

Le manque de fiabilité des examens médicaux et l’accès limité aux diagnostics posent un défi de taille quant à l’amélioration des résultats en matière de santé en Afrique.

La Fondation Bill et Melinda Gates et la BEI sont partenaires au sein de la Plateforme africaine de diagnostic sanitaire, une nouvelle initiative visant à permettre aux populations à faible revenu d’accéder à des services de diagnostic de qualité en Afrique subsaharienne. La Commission européenne soutient cette plateforme dans le cadre du Plan européen d’investissement extérieur.

La Plateforme africaine de diagnostic sanitaire devrait être déployée en Éthiopie, au Ghana et au Rwanda d’ici le début de 2020, et ensuite dans d’autres pays.

Intensifier la recherche-développement sur le paludisme

En outre, Werner Hoyer et Bill Gates ont discuté de leur volonté mutuelle d’intensifier la recherche scientifique sur les nouveaux outils de prévention et de traitement du paludisme. Les progrès dans la lutte contre cette maladie sont freinés par des investissements commerciaux limités, une résistance accrue à certains traitements disponibles aujourd’hui et l’impact du réchauffement de la planète sur les populations de moustiques et leur comportement, parmi d’autres causes.

La Banque européenne d’investissement coordonne actuellement la mise en place d’un nouveau fonds destiné à financer les entreprises à la pointe du développement de nouveaux outils de lutte contre le paludisme, un fonds auquel la Fondation Bill et Melinda Gates a exprimé son intention de participer.

Le nouveau Fonds de l’UE contre le paludisme devrait être opérationnel d’ici fin 2019.

Accroître l’innovation liée aux énergies propres pour lutter contre les changements climatiques

Il est essentiel d’investir pour accélérer l’adoption de nouvelles technologies énergétiques et ainsi réduire les émissions de carbone.

Au début de cette année, Breakthrough Energy Ventures et la BEI ont lancé le Fonds Breakthrough Energy Ventures Europe, doté de 100 millions d’EUR et destiné à soutenir les entreprises qui mettent au point des technologies énergétiques innovantes pouvant servir à rendre les transports, l’agriculture, l’industrie, les bâtiments et les moyens de production d’électricité plus propres.