>@martin-dm/Getty Images
©martin-dm/Getty Images
  • Un volume total des financements de 5,2 milliards d’EUR
  • Un tiers des financements destiné à renforcer la résilience du pays face à la pandémie
  • Une année record pour les financements verts de la BEI en Pologne, avec 41 % des fonds consacrés à l’action en faveur du climat et à la durabilité environnementale en 2020
  • Des financements pour des projets innovants ayant trait notamment aux énergies renouvelables, à la mobilité et aux biotechnologies

Dans une année fortement marquée par la pandémie de COVID-19, le Groupe BEI a confirmé son solide soutien à l’économie polonaise, avec un total de 5,2 milliards d’EUR de financements à l’appui des secteurs public et privé du pays. Les volumes mis en œuvre en 2020 correspondent globalement à la tendance observée au cours des années précédentes, témoignant de la réponse rapide du pays à la pandémie et de la poursuite de ses investissements d’avenir en dépit de la récession forcée.

Les prêts accordés par la Banque européenne d’investissement (BEI) se sont élevés à 4,6 milliards d’EUR, tandis que le Fonds européen d’investissement (FEI) a fourni 660 millions d’EUR sous la forme de garanties et d’investissements en fonds propres destinés aux petites et moyennes entreprises (PME) et aux entreprises de taille intermédiaire (ETI). La Pologne est, en valeur absolue, le cinquième bénéficiaire des financements du Groupe BEI parmi les 27 États membres de l’UE, après l’Italie, la France, l’Espagne et l’Allemagne.

Le volume total de financements représente environ 1 % du PIB de la Pologne, plaçant le pays au premier rang des bénéficiaires des financements du Groupe BEI sur la base du PIB parmi les 15 principales économies de l’UE.

Teresa Czerwińska, vice-présidente de la BEI chargée des opérations de la BEI en Pologne : « S’il y a un enseignement à tirer de l’année écoulée, c’est que les mesures d’urgence peuvent et doivent être accompagnées d’investissements d’avenir. En effet, il convient de souligner qu’en 2020, non seulement le Groupe BEI a maintenu son soutien à l’économie polonaise à un niveau élevé, mais il est aussi parvenu à consacrer environ un tiers de ses financements à des initiatives de riposte à la pandémie de COVID-19 et quelque 40 % à l’action en faveur du climat et à la durabilité environnementale. Nous avons relevé le volume de nos financements verts et nous continuerons sur notre lancée cette année, tout en aidant les secteurs public et privé à faire face à la pandémie. La reprise verte et le soutien à l’innovation sont deux objectifs partagés par la Pologne et la BEI. »

Tadeusz Kościński, ministre polonais des finances, des fonds de développement et de la politique régionale : « Le développement durable et l’action pour le climat sont des objectifs qui revêtent une grande importance pour la Pologne. La pandémie montre clairement que nous devons également investir bien plus dans le domaine numérique. La mise au point de technologies de pointe sera cruciale pour le processus de transformation numérique de nos économies et aidera les citoyens polonais dans leur vie professionnelle comme dans leurs diverses activités sociales. J’invite la BEI à aider la Pologne à financer ses projets numériques. »

La réponse à la pandémie de COVID-19

La BEI a soutenu le plan anti-crise du gouvernement destiné à lutter contre la pandémie et ses conséquences économiques et sociales avec la signature, en septembre 2020, d’un prêt de 650 millions d’EUR en faveur du ministère des finances pour le financement de la riposte au coronavirus. En décembre dernier, la première opération de la BEI avec le Fonds polonais de développement Polski Fundusz Rozwoju (PFR) a constitué une étape importante. Dans ce cadre, la Banque a souscrit des obligations pour un montant de 500 millions de PLN (110 millions d’EUR) pour financer le programme « Bouclier financier », une initiative clé d’ampleur nationale qui vise à protéger l’emploi et à garantir l’accès aux financements durant une période marquée par de graves perturbations économiques. Une deuxième opération de ce type pour un montant de 2 milliards de PLN a été signée début février 2021.

D’autres opérations ont porté sur des prêts pour les PME et les municipalités. Un prêt de 10 millions d’EUR en faveur de Scope Fluidics est venu appuyer le secteur des biotechnologies, contribuant ainsi à la recherche sur les diagnostics, y compris pour des maladies infectieuses telles que le coronavirus.

L’an dernier, environ un tiers du volume total des financements du Groupe BEI en Pologne est allé à des projets et des initiatives en réponse à la pandémie.

Transition verte, transition énergétique et mobilité

La BEI a revu à la hausse ses financements à l’appui de la transition énergétique en Pologne. Deux opérations d’envergure ont été signées, l’une avec le parc éolien de Poméranie, une filiale polonaise du groupe lituanien Ignitis Renewable, et l’autre avec wpd AG, un promoteur allemand, pour la construction de parcs éoliens terrestres. Ce dernier projet a été financé conjointement avec Landesbank Baden-Württemberg (LBBW) et a bénéficié du soutien du Fonds européen pour les investissements stratégiques.

La BEI a également signé une première opération avec Energy Solar Projekty, une filiale d’Energy and Infrastructure SME Fund gérée par la société de gestion lituanienne Lords LB Asset Management, pour financer la construction de centrales solaires.

Deux opérations signées l’an dernier contribuent à créer autour de Wroclaw un écosystème pour la production de batteries pour véhicules électriques. En mars 2020, la BEI a signé un accord de prêt de 480 millions d’EUR avec LG Chem Wroclaw Energy, la filiale polonaise du Groupe LG Chem, afin de financer la construction et l’exploitation d’installations hautement automatisées et innovantes pour la fabrication de cellules et de batteries lithium-ion (li-ion) de pointe destinées à des véhicules électriques. En juin, la Banque a signé un accord de prêt de 125 millions d’EUR avec Umicore, un groupe mondial basé en Belgique et spécialisé dans la technologie des matériaux et leur recyclage, pour financer la construction de nouvelles installations de production de matériaux de cathode. Ces matériaux seront livrés à des fabricants de batteries lithium-ion de haute technologie, parmi lesquels LG Chem.

La BEI a continué à financer les projets de développement durable et de revitalisation mis en œuvre par des villes et des régions polonaises. En 2020, 17 collectivités locales ont bénéficié de prêts de la BEI, pour un montant cumulé de 4,4 milliards de PLN (soit l’équivalent d’environ 1 milliard d’EUR). Le premier prêt BEI à une ville polonaise de moins de 100 000 habitants (Ostrow Wielkopolski) a été signé en septembre dernier à la faveur d’un programme de financement conjoint avec BGK. D’autres prêts de ce type devraient suivre dans le cadre d’un nouveau programme de 700 millions de PLN pour les municipalités de petite et moyenne dimension approuvé fin 2020.

Parmi les projets urbains soutenus par la BEI, citons également les investissements dans les villes à l’appui de transports publics respectueux de l’environnement, notamment le métro de Varsovie, le réseau de tramway de Cracovie et les trains de banlieue de la Tricité (conurbation de Gdynia, Sopot et Gdańsk). En outre, les compagnies nationales de chemin de fer PLK et PKP Cargo ont bénéficié d’un soutien.

Globalement, 41 % du volume total des financements du Groupe BEI en Pologne sont allés à des projets à l’appui de l’action en faveur du climat et de la durabilité environnementale en 2020, une année record.

FEIS : le rôle de la Pologne dans le succès du plan Juncker

La Pologne est également un important destinataire des fonds acheminés au titre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS). Le FEIS est le principal pilier du Plan d’investissement pour l’Europe (plan Juncker), une initiative conjointe de la BEI et de la Commission européenne couvrant la période 2015-2020.

Au 31 décembre 2020, les financements approuvés au titre du FEIS s’élevaient à 4,2 milliards d’EUR (dont 276 millions d’EUR en 2020) et ils devraient permettre de mobiliser 21,9 milliards d’EUR d’investissements. La Pologne se place ainsi au cinquième rang des pays de l’UE par le volume des fonds reçus. Le Groupe BEI entend tirer le meilleur parti d’InvestEU, qui succède au FEIS pour la période budgétaire 2021-2027.

Pour en savoir plus :

L’activité de la BEI en Pologne

Liste des communiqués de presse