>@EIB
©EIB
  • Un total de 617 millions d’euros de financements (près de 6,7 milliards de dirhams) en 2020, soit un doublement de l’activité par rapport à 2019, avec des décaissements accélérés
  • Une mobilisation exceptionnelle dans le cadre de l'initiative « Team Europe » pour renforcer le système de santé et permettre la continuité pédagogique pendant la pandémie.
  • Un soutien accru au secteur privé, aux PMEs et aux entreprises du secteur agricole

2020 a été une année de mobilisation exceptionnelle pour la Banque européenne d’investissement (BEI) au Maroc avec 617 millions d’euros (près de 6,7 milliards de dirhams) de financements signés, soit un doublement par rapport à l’année 2019. La Banque s’est fortement mobilisée dans le cadre de l’initiative Team Europe, afin de fournir un soutien urgent et rapide au Royaume du Maroc pour sa lutte contre la pandémie de COVID-19. La BEI a ainsi apporté des aides de trésorerie immédiate et accéléré à titre exceptionnel le déboursement de prêts déjà signés pour soutenir les petites et moyennes entreprises. Le total des décaissements de la Banque en 2020 a atteint un volume de 516 millions d'euros, soit trois fois plus qu’en 2018. Cette accélération a permis d’apporter un appui déterminant aux porteurs de projet confrontés à des contraintes de liquidités.

Les financements de la Banque en 2020 ont été consacrés en priorité au renforcement du système de santé (200 millions d’euros), au soutien aux PMEs agricoles (200 millions d’euros), au renforcement de la Caisse Central de Garantie (CCG) de l’Etat pour fournir des liquidités au secteur privé dans son ensemble (150 millions d’euros) ainsi qu’au secteur automobile (54 millions d’euros). La Banque a également apporté son soutien aux micro-entrepreneurs à travers deux opérations dans le secteur de la microfinance (13 millions d’euros). Ces appuis illustrent l’approche globale et diversifiée de la Banque, tant en termes de secteurs, que de bénéficiaires, avec la mobilisation d’un ensemble d’instruments adaptés aux besoins de financement (prêts et garanties, assistances techniques, dons).

« Le volume record de l’activité de la BEI au Maroc en 2020 a permis de financer des projets cruciaux pour l’économie du pays dans un contexte d’urgence inédit. Grâce à sa réactivité et forte mobilisation, la Banque a pu soutenir et accompagner partenaires et porteurs de projets, et ainsi atténuer les conséquences de la pandémie tant dans le secteur public que privé. » a déclaré Ricardo Mourinho Félix, Vice-Président de la BEI responsable des financements au Maroc, à l’occasion de la présentation des résultats annuels de la BEI au Maroc. Et d’ajouter : « Notre action au Maroc répond aux priorités de l’Union européenne tout en étant parfaitement en phase avec les objectifs stratégiques du Royaume du Maroc et ceux du plan de relance nationale. En tant que Banque européenne du climat, nous soutiendrons également dans le cadre du Pacte vert européen les initiatives du Royaume en matière d’action climatique et d’investissement durable, que ce soit dans le domaine de l’énergie, de l’efficacité énergétique ou encore de la mobilité urbaine. Notre objectif est de financer des projets innovants et porteurs de croissance, d’emploi et d’inclusion sociale. En agissant ainsi, nous préparons l’avenir pour les jeunes générations. »

Une mobilisation exceptionnelle de la BEI dans le secteur de la santé et de la formation pour lutter contre la pandémie de COVID-19

Au début de la crise sanitaire en 2020, la BEI a fourni au Maroc le premier financement dans le voisinage méditerranéen pour soutenir les autorités dans la lutte face à la pandémie de COVID 19. Le prêt souverain de 200 millions d’euros (2,1 milliards de dirhams) a permis de financer rapidement des fournitures et équipements médicaux d'urgence aux établissements de santé.

En 2020, la santé des marocains et la modernisation des services hospitaliers du Maroc ont été au cœur de l’action de la Banque de l’Union européenne. L’hôpital Moulay Youssef de Salé illustre cette action concrète et tangible pour offrir d’excellentes conditions de travail au personnel médical, puisqu’il a été sélectionné comme centre de référence régionale pour prendre en charge les malades de la COVID-19. Ce projet fait partie d’un ambitieux programme de reconstruction, de réhabilitation et de modernisation des hôpitaux (16 en tout) dans le cadre de l'initiative de réforme hospitalière du ministère de la Santé au Maroc.

Déjà partenaires de l’Université EuroMed de Fès (UEMF), l’Union européenne (UE) et la BEI ont fait don de 500 000 euros (5,4 millions de dirhams) pour permettre l’achat de matériels informatiques afin d’assurer la continuité pédagogique durant la pandémie. Ce montant a permis à 422 étudiant(e)s boursiers de recevoir un ordinateur portable et un modem 4G avec un an d’abonnement pour suivre l’enseignement à distance délivré par l’UEMF. Ce don a aussi permis l’acquisition d'imprimantes 3D pour produire 1000 masques médicaux de protection réutilisables destinés aux centres hospitaliers.

Un soutien accru à l’ensemble du secteur privé et notamment aux entreprises agricoles, aux femmes et aux micro-entrepreneurs

La BEI a apporté de nouvelles garanties de financement pour soutenir les PME et la relance du secteur privé à travers le système public de la Caisse centrale de garantie (CCG) qui joue un rôle déterminant pour faciliter l’accès au crédit aux TPMEs. Une première tranche de 150 millions d'euros (1,6 milliards de dirhams) a été signée en 2020 et une seconde du même montant est prévue en 2021. Les financements de la BEI permettent d’élargir l’offre de garanties de crédits à travers des produits tels que « Damane oxygène » et d’accroître ainsi l'accès au financement des entreprises pour faire face au manque de liquidités lié à la crise et soutenir leurs projets d’investissements.

Pour soutenir la résilience du secteur agricole et les agriculteurs en milieu rural, la BEI a signé son premier partenariat avec le Crédit Agricole du Maroc (CAM), leader historique du financement du secteur agricole au Maroc. Le financement de 200 millions d’euros (plus de 2,1 milliards de dirhams) appuiera et accompagnera les investissements productifs et générateurs d’emplois dans le cadre de la stratégie agricole marocaine « Génération Green 2020-2030 ».

Dans la continuité de l’action menée par la BEI au Maroc pour soutenir la microfinance (MF), la Banque a financé en 2020 deux opérations pour soutenir les micro entrepreneurs. Le prêt de 10 millions d’euros (environ 108 millions de dirhams) à JAÏDA, deuxième bailleur de fonds du secteur de la MF au Maroc, financera des microcrédits d’un montant inférieur à 25 000 euros (environ 270 000 dirhams) pour les travailleurs indépendants, les entrepreneurs individuels et les micro-entrepreneurs afin de promouvoir des activités génératrices de revenus. Quant au prêt de 3 millions d’euros à Al Amana (soit 33 millions de dirhams), il bénéficiera directement à 11 560 micro-entrepreneurs, dont environ 45% de femmes et 48% en zones rurales. Ces deux opérations contribuent à maintenir l’emploi dans les microentreprises durement touchées par la crise tout en réduisant le risque d’exclusion sociale pour les personnes ne pouvant pas accéder facilement aux crédits conventionnels.

Enfin, dans le secteur automobile, la BEI a soutenu à hauteur de 54 millions d’euros AGC Automotive Induver Morocco pour soutenir le développement des activités de l’usine de vitrages automobiles située à Kénitra offshore.

La BEI est un partenaire privilégié du Maroc depuis 40 ans. La BEI finance le développement et la mise en œuvre de projets clés dans des secteurs essentiels de l’économie marocaine tels que le soutien aux entreprises, l’agriculture, l’eau et l’assainissement, l’éducation, la santé, le transport ou encore les énergies renouvelables.