>@Shutterstock
©Shutterstock
  • L’Équipe Europe aidera l’État est-timorais à constituer une réserve de projets essentiels pour l’action climatique et la croissance économique durable bleue et sûre du pays.
  • Les projets offriront des solutions pour une gestion moderne de l’eau, de l’assainissement, des eaux usées et de la foresterie afin d’améliorer les conditions de vie et de conduite des affaires.
  • L’Union européenne et la BEI devraient financer plusieurs projets repérés dans le cadre du programme de préparation et de mise en œuvre des projets pour le Timor-Oriental.

La délégation de l’Union européenne au Timor-Oriental et la Banque européenne d’investissement (BEI), qui est la banque de l’Union européenne, soutiendront l’État est-timorais dans la mise en œuvre de projets bancables d’approvisionnement en eau potable, d’assainissement et de foresterie destinés à améliorer les conditions de vie et de conduite des affaires dans le pays.

Les projets mis en œuvre dans le cadre de ce partenariat amélioreront la résilience à long terme et aideront le Timor-Oriental à s’adapter aux changements climatiques et aux catastrophes naturelles comme la pandémie de COVID-19, ainsi qu’à moderniser les services d’utilité publique à l’échelle nationale, y compris la gestion de l’eau, de l’assainissement, du drainage et des déchets.

Les projets seront élaborés dans le cadre du programme de préparation et de mise en œuvre des projets pour le Timor-Oriental, mis en place par l’Équipe Europe et l’État est-timorais. Ce programme permet aux partenaires d’établir une réserve de projets, d’identifier leurs éventuels co-bailleurs de fonds et d’accélérer la mise en œuvre des projets au moyen de fonds et de subventions de l’Union européenne et de la BEI.

Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI : « La BEI se réjouit vivement de contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de conduite des affaires au Timor-Oriental. La réserve de projets que nous allons constituer et, à terme, dont nous allons cofinancer la mise en œuvre avec nos partenaires européens répondra à un certain nombre de questions clés pour le Timor-Oriental et sa population et permettra le développement durable du pays sur le long terme. La combinaison unique d’assistance technique à la préparation de projets, de subventions de l’UE et de l’amélioration de l’accès aux financements de la BEI aidera le Timor-Oriental à accélérer son adaptation aux changements climatiques, ce qui sera essentiel pour assurer un avenir sûr et durable au pays et à son économie. »

Andrew Jacobs, ambassadeur de l’UE au Timor-Oriental : « L’Union européenne tient à promouvoir le développement économique et la prospérité du Timor-Oriental grâce à une croissance économique verte et bleue durable. La diversification et le développement de l’économie représentent des possibilités non seulement pour le Timor-Oriental, mais aussi pour le secteur privé européen, les investisseurs et les banques d’investissement. Il existe des possibilités en particulier dans le développement de la chaîne de valeur dans l’agroforesterie (marchés de niche/certification), la certification carbone, les énergies renouvelables, la pêche durable, l’aquaculture et la préservation de la biodiversité. »

José Maria dos Reis, vice-premier ministre et ministre de l’aménagement du territoire : « La République démocratique du Timor-Oriental est impressionnée par les progrès réalisés dans le cadre du programme de préparation et de mise en œuvre des projets et par les possibilités d’investissement repérées. La consolidation des ressources humaines et des institutions, la garantie de la participation du secteur privé et le partage des connaissances relatives à la préparation des projets avec le personnel local, en particulier la jeune génération du pays, constituent une priorité pour le gouvernement et je suis heureux que nous ayons le soutien de l’Union européenne pour cette tâche importante. »

Le programme de préparation et de mise en œuvre des projets s’appuie sur un budget de 5 millions d’EUR, dont 4,75 millions d’EUR ont été financés au moyen d’une aide non remboursable de la Facilité d'investissement pour le Pacifique. Le programme vise à présenter entre deux et quatre projets en vue d’un financement de la BEI.

À propos de l’activité de la BEI en Asie

Depuis 25 ans, la BEI soutient le développement économique en Asie et dans le Pacifique au moyen de projets allant d’une nouvelle ligne de métro visant à réduire les temps de trajet de la population de Bangalore, en Inde, à la fourniture d’énergie moins chère et moins polluante dans l’ouest du Népal et à la distribution d’eau potable pour les habitants de Phnom Penh, la capitale cambodgienne.

En Asie, les prêts de la BEI ciblent prioritairement l’action pour le climat, tous secteurs confondus. Par l’intermédiaire de ses financements, la BEI agit comme un catalyseur permettant d’attirer les ressources nécessaires à la réalisation des objectifs de développement durable des Nations unies à l’horizon 2030. Elle s’efforce également d’intégrer l’égalité entre les sexes dans ses projets, afin que femmes, hommes, filles et garçons puissent bénéficier des projets sur un pied d’égalité et de manière équitable.

Pour plus d’informations sur les investissements en Asie, veuillez suivre ce lien.