>@EIB
©EIB

La BEI et la TDB lancent une initiative de financement novatrice de 81,5 millions d’EUR d’une durée de 12 ans destinée à soutenir les investissements du secteur privé dans des contextes fragiles en Afrique orientale et australe

  • Financement ciblé pour soutenir les personnes et les collectivités touchées par le COVID-19, les changements climatiques et l’exclusion sociale
  • Financement des entreprises pour appuyer celles qui soutiennent, entre autres, les femmes, les jeunes et les MPME

La Banque européenne d’investissement (BEI) et la Banque de l’Afrique de l’Est et de l’Afrique australe pour le commerce et le développement (TDB) lancent une nouvelle initiative de 81,5 millions d’EUR sur 12 ans qui devrait permettre de mobiliser 163 millions d’EUR d’investissements pour renforcer l’accès aux financements des entrepreneurs et entreprises ayant un impact sur les personnes en situation de fragilité en Afrique. Il s’agit du tout premier mécanisme de la BEI à se consacrer spécifiquement au soutien du secteur privé dans des contextes fragiles. Ce mécanisme mettra l’accent sur l’élimination des obstacles qui entravent l’accès au financement des personnes et des collectivités socialement exclues.

Cette nouvelle initiative d’investissement dans des contextes fragiles a été officiellement lancée à Nairobi plus tôt aujourd’hui par Werner Hoyer, président de la Banque européenne d’investissement, et Admassu Tadesse, président-directeur général de la TDB en amont de l’inauguration officielle du nouveau pôle de la BEI à Nairobi.

L’initiative encouragera les investissements qui renforcent l’inclusion financière et sociale et devrait soutenir les entrepreneurs des régions isolées, les jeunes pousses dirigées par des femmes et des jeunes, ainsi que d’autres groupes dont l’accès au financement est limité. Les investissements du secteur privé dans les secteurs les plus touchés par la pandémie de COVID-19 bénéficieront également du soutien de ce nouveau programme de financement.

« Il est essentiel de veiller à ce que les entrepreneurs et les collectivités de toute l’Afrique puissent accéder aux financements pour lutter contre l’exclusion sociale et l’impact des changements climatiques. La BEI travaille en étroite collaboration avec des institutions financières de premier plan en Afrique pour mobiliser des financements ciblés à fort impact. Nous nous réjouissons de renforcer notre coopération de longue date avec la TDB, notre partenaire multilatéral, pour développer et lancer aujourd’hui ce financement pionnier visant à soutenir les personnes en situation de fragilité en Afrique orientale et australe » a déclaré Werner Hoyer, président de la Banque européenne d’investissement.

Admassu Tadesse, président-directeur général de la TDB : « Nous sommes ravis de renforcer notre partenariat avec la BEI, l’un des partenaires stratégiques de la banque dans la région, avec lequel nous travaillons en étroite collaboration en vue de faire progresser la réalisation des ODD, de l’accord de Paris et de l’Agenda 2063. La TDB et la BEI ont intensifié leur coopération depuis 2014 pour financer des projets critiques dans les domaines de la lutte contre les changements climatiques et des PME, afin de favoriser une croissance durable dans notre région. Grâce à ce nouveau mécanisme, destiné aux entreprises dans des contextes fragiles, la TDB pourra élargir encore son rayon d’action afin de permettre à ceux qui en ont le plus besoin de participer durablement à l’économie. »

« Il est essentiel de fournir des financements ciblés dans les régions fragiles pour prévenir l’exclusion sociale et libérer des possibilités qui stimulent la croissance économique. Cette nouvelle coopération entre la BEI et la TDB visant à orienter les financements vers les régions fragiles est un modèle d’investissement à fort impact dans le monde entier », a déclaré Thomas Östros, vice-président de la Banque européenne d’investissement chargé du développement et des opérations en Afrique orientale et australe.

Abraham Byanyima, directeur de la trésorerie du groupe TDB : « De plus en plus, la base de financement de la TDB est composée de capitaux reposant sur la triple performance, qui vise à renforcer la résilience face aux défis environnementaux, sociaux et économiques sur nos marchés frontières. Grâce à cette initiative de financement novatrice, la TDB et la BEI espèrent intensifier leur soutien notamment aux MPME, aux femmes, aux jeunes, aux personnes touchées de manière disproportionnée par la pauvreté dans les zones rurales ou les quartiers défavorisés et aux collectivités qui n’ont pas accès à l’électricité. »

Les relations entre la TDB et la BEI prennent diverses formes, avec désormais trois lignes de crédit déployées pour promouvoir le développement durable dans la région où intervient la TDB, divers programmes d’assistance technique et un Forum consacré à la banque et à la microfinance en Afrique de l’Est organisé en partenariat chaque année depuis 2018.

Werner Hoyer, président, et Thomas Östros, vice-président de la BEI, sont en déplacement au Kenya pendant quatre jours pour rencontrer des responsables politiques, commerciaux et financiers à l’occasion de leur première visite officielle en Afrique depuis le début de la pandémie. La Banque européenne d’investissement, la première banque publique internationale au monde, a mis à disposition l’année dernière plus de 5 milliards d’EUR à l’appui de nouveaux investissements en Afrique.

À propos de la TDB

Créée en 1985, la Banque de l’Afrique de l’Est et de l’Afrique australe pour le commerce et le développement (TDB) est une institution financière multilatérale de développement, régie par un traité et ayant valeur d’investissement, dotée de 41 actionnaires souverains et institutionnels et dont l’actif s’élève à 7,2 milliards d’USD. La TDB dessert 22 économies de sa région d’intervention et a pour mandat de financer et d’encourager le commerce, l’intégration économique régionale et le développement durable.

La TDB fait partie du groupe TDB, qui comprend également TDF (Trade and Development Fund), ESATF (Eastern and Southern African Trade Fund), TCI (TDB Captive Insurance) et TDB Academy.