>@EIB
©EIB

Le Comité de direction de la Banque européenne d’investissement, que préside Werner Hoyer, était à Helsinki cette semaine pour des entretiens et des réunions à haut niveau avec des représentants d’autorités locales et nationales finlandaises. À partir du 1er juillet, la Finlande assurera la présidence tournante de l’Union européenne.

Au cours de la visite officielle de la BEI, des entretiens ont eu lieu avec le nouveau premier ministre, Antti Rinne, ainsi qu’avec le nouveau ministre des finances, Mika Lintilä, afin de passer en revue les domaines d'investissement prioritaires au cours des prochaines années. Après avoir rencontré mercredi le maire d’Helsinki, Jan Vapaavuori, le président de la BEI, Werner Hoyer, s’est entretenu avec le président de la république, Sauli Niinistö, de l’impact des opérations de la BEI en Finlande et de l’avenir de l'Europe.

Depuis 1994, la Banque européenne d’investissement a accordé dans le pays, à des conditions favorables et pour un montant total de près de 22 milliards d’euros, des prêts à des projets visant à améliorer le quotidien de la population en Finlande et au-delà. Elle a aussi apporté son appui en vue de la sécurisation du réseau énergétique finlandais dans le contexte des changements climatiques. Enfin, elle a apporté son concours à l’innovation de pointe en finançant des entreprises finlandaises actives dans les équipements de diagnostic mobiles et d’autres technologies médicales.

Le Comité de direction de la Banque européenne d’investissement, au sein duquel siège aussi l’ancien premier ministre finlandais Alexander Stubb, est responsable de la gestion de l’institution au quotidien. Il prend également les décisions préliminaires relatives à toutes les demandes de prêt soumises à la BEI en vue d’un financement.