>@EIB
©EIB

Un an après l’explosion dévastatrice du port de Beyrouth, où plus de 200 personnes ont trouvé la mort et des milliers d’autres ont été blessées, Werner Hoyer, président de la Banque européenne d’investissement (BEI), a participé à une conférence organisée en soutien à la population du Liban et coprésidée par la France et les Nations unies.

Parmi les participants à la conférence figuraient des chefs d’État et de gouvernement ainsi que des dirigeants d’organisations internationales, des membres de la société civile et des représentants du monde de l’entreprise. L’objectif de la conférence était de continuer à mobiliser la communauté internationale en solidarité avec le peuple libanais et d’inciter les autorités du pays à mener des réformes et à enquêter sur les circonstances de l’explosion.

Les discussions ont fait le point sur l’assistance fournie depuis l’explosion du 4 août 2020 dans des domaines prioritaires tels que la nutrition et la sécurité alimentaire, l’éducation, la santé, l’accès à l’eau et à l’hygiène, la réhabilitation des quartiers détruits ou endommagés et le soutien au secteur de la culture et du patrimoine. Il a également été question de la reconstruction du port de Beyrouth.

Le président Hoyer a déclaré : « En ce jour, nos pensées vont vers le peuple libanais et tous ceux qui ont été profondément touchés par l’explosion du port de Beyrouth. J’espère sincèrement que les conditions seront bientôt réunies pour que l’UE, sa banque, la BEI, et le reste de la communauté internationale commencent à déployer les ressources nécessaires pour assurer un avenir durable et inclusif au Liban. Nous le devons à la population libanaise. »