Les voitures du tramway n’ayant pas été remplacées depuis l’organisation des Jeux olympiques d’hiver à Sarajevo, une modernisation s’impose. Le financement de l’UE appuie l’amélioration des infrastructures urbaines qui permettra de réduire les émissions de CO2 et de lutter contre les changements climatiques.

Lorsque les tramways vétustes qu’il conduit dans les rues de Sarajevo tombent en panne, Hidajet Šarić doit les ramener jusqu’à l’atelier-dépôt en marche arrière, une manœuvre dangereuse puisque la visibilité est réduite, ce qui augmente le risque d’accidents. La dernière fois que le réseau de tramway a bénéficié de nouveaux véhicules, c’était juste avant les Jeux olympiques d’hiver de 1984.

« Nombre de tramways que je conduis aujourd’hui sont ceux dans lesquels je voyageais quand j’étais enfant », explique Hidajet Šarić, âgé de 46 ans.

Un nouveau financement de la Banque européenne d’investissement signé en mars avec le ministère des finances et du Trésor de Bosnie-Herzégovine vise à améliorer les transports urbains dans le canton de Sarajevo. L’investissement de 40 millions d’EUR permettra de moderniser et d’étendre les réseaux de tramways et de trolleybus par le remplacement des véhicules actuels et la construction de nouvelles lignes de tramway et de nouvelles voies.

L’amélioration des transports urbains aide à réduire les émissions de dioxyde de carbone et la pollution atmosphérique, en particulier dans les grandes villes. Mais les changements climatiques ne sont pas l’unique facteur à prendre en compte à l’heure actuelle pour investir dans les transports. Les restrictions de déplacement et les perturbations dans les chaînes d’approvisionnement liées au COVID-19 ont porté un sérieux coup au secteur et freiné sa modernisation et sa décarbonation.

Ce phénomène est particulièrement visible dans les Balkans occidentaux en raison d’un déficit d’investissement sur plusieurs décennies qui continue d’entraver le développement de réseaux de transport modernes répondant aux nouveaux besoins sociaux, environnementaux et climatiques.

>@webalkans.eu
©webalkans.eu

Des déplacements facilités et de meilleures conditions de vie pour les habitants de Sarajevo

Les aménagements financés par la Banque européenne d’investissement amélioreront la sécurité et les conditions de vie des habitants de la capitale de la Bosnie-Herzégovine et des municipalités environnantes.

« Nous remercions les représentants de la Banque européenne d’investissement de soutenir un projet de cette qualité et d’une telle importance pour les habitants de Sarajevo, mais aussi pour tous ceux qui visitent la ville », a déclaré Vjekoslav Bevanda, ministre des finances et du Trésor de Bosnie-Herzégovine, lors de la signature du prêt de la Banque européenne d’investissement en mars dernier.

Une ville plus propre et plus verte grâce à la modernisation du tramway

La mise en place d’un réseau de transports en commun plus efficace et plus fiable incitera les personnes qui doivent se déplacer à utiliser les transports publics plutôt que leur véhicule personnel. Il en découlera une réduction des temps de trajet, de la pollution atmosphérique et sonore et des accidents de la route. Dans le même temps, l’expérience de mobilité sera améliorée, car les tramways sont actuellement délabrés et dépourvus de climatisation.

>@webalkans.eu
Adnan Šteta, ministre des transports du canton de Saraje ©webalkans.eu

Adnan Šteta, ministre des transports du canton de Sarajevo, explique que l’idée du projet de modernisation des transports publics découle principalement de la nécessité de réduire la pollution atmosphérique dans la ville. « Le nouveau réseau et les véhicules équipés des dernières technologies nous aideront à augmenter le nombre d’usagers des transports publics et à réduire les embouteillages dans la ville », explique-t-il. « Nous ferons de Sarajevo une ville plus propre et plus verte. »

Le projet contribuera à la réalisation de la stratégie de l’UE pour les Balkans occidentaux et des objectifs de la Banque européenne d’investissement en matière d’action pour le climat pour la région.

« Avec la crise du COVID-19, une nouvelle priorité s’est imposée à nous en tant que banque de l’UE : veiller à ce que la reprise post-pandémie soit verte », déclare Lilyana Pavlova, vice-présidente de la Banque européenne d’investissement chargée des opérations dans les Balkans occidentaux. « La mobilité durable est un pas essentiel dans cette direction et nous nous réjouissons d’avoir signé le financement de cet investissement important pour la capitale de la Bosnie-Herzégovine. Il aidera la ville à faire face aux changements climatiques, à les atténuer et à s’adapter à leurs effets. »

Une mobilité durable et plus intelligente pour répondre aux besoins à venir

Le tramway de Sarajevo circule depuis le 1er janvier 1885, date à laquelle l’administration impériale austro-hongroise l’a mis en service comme ligne d’essai avant de déployer cette nouvelle technologie à Vienne. Grâce à ces essais de sécurité de prototypes novateurs dans les domaines de l’électricité et des transports, Sarajevo disposait d’un éclairage urbain et d’un réseau de tramway avant même la capitale de l’empire et de nombreuses autres villes dans toute l’Europe. Pendant plus d’un siècle, le réseau a fonctionné sans interruption, même pendant les deux guerres mondiales.

>@webalkans.eu
©webalkans.eu

Consciente de ce patrimoine, l’Union européenne tient à appuyer la transition de Sarajevo vers des offres de transport urbain plus intelligentes et plus durables, en la finançant avec l’aide de la Banque européenne d’investissement et de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement.

« La mobilité urbaine et des transports publics verts et durables figurent parmi les priorités de l’Union européenne », déclare Johann Sattler, chef de la délégation de l’UE et représentant spécial de l’UE en Bosnie-Herzégovine. « Cette opération permettra d’appuyer la transition vers des transports publics plus respectueux de l’environnement et de proposer aux habitants de Sarajevo des solutions plus abordables, plus accessibles, plus saines et plus propres. »